Caractérisation des habitats de l’omble de fontaine à Saint-Pierre et Miquelon

Fabrice Teletchea
Published: 30 May 2023
Last edited: 30 May 2023
remove_red_eye 1253 Views

Summary

Saint-Pierre et Miquelon est le seul territoire français situé en Amérique du Nord, à une vingtaine de km au sud de la province canadienne de Terre-Neuve-Labrador. L’omble de fontaine est l’espèce emblématique des eaux douces de l’archipel, que ce soit au niveau patrimonial ou pour la pêche sportive (près de 10% de la population locale pêchent cette espèce). L’objectif de ce projet est de caractériser l’état écologique de trois des principales rivières et de trois des principaux étangs où cette espèce est présente. Nous avons procédé à une analyse de la qualité de l’eau (pH, oxygène dissous, température), déterminé la profondeur pour les trois étangs et caractérisé l’état physique des rivières, incluant les berges. Ces données, qui sont les premières jamais obtenues pour la plupart des rivières et étangs ciblés dans le projet, seront indispensables pour mieux comprendre l’évolution des populations d’omble sur l’archipel et proposer, le cas échéant, des actions de restauration.

Classifications

Region
North America
Scale of implementation
Local
Ecosystem
Freshwater ecosystems
Pool, lake, pond
River, stream
Wetland (swamp, marsh, peatland)
Theme
Ecosystem services
Fisheries and aquaculture
Islands
Local actors
Science and research
Species management
Traditional knowledge
Watershed management
Species Conservation and One Health Interventions
Species Monitoring and Research
One Health
Good governance of landscapes
Challenges
Increasing temperatures
Ecosystem loss
Unsustainable harvesting incl. Overfishing
Infrastructure development
Lack of access to long-term funding
Lack of infrastructure
Lack of technical capacity
Sustainable development goals
SDG 14 – Life below water
Aichi targets
Target 1: Awareness of biodiversity increased
Target 2: Biodiversity values integrated
Target 6: Sustainable management of aquatic living resources
Target 10: Ecosystems vulnerable to climate change
Target 13: Safeguarding genetic diversity
Target 15: Ecosystem restoration and resilience
Target 18: Traditional knowledge

Location

Saint-Pierre-et-Miquelon, Saint-Pierre-et-Miquelon

Challenges

Il n’existe pas de suivi sur la qualité d’eau sur l’archipel. Ce projet a permis d’initier un suivi des principaux cours d’eau et plans de l’eau de Saint-Pierre et Miquelon, ce qui a nécessité de recruter des étudiants spécialisés (masters en géographie) et de les envoyer sur place, et acquérir du matériel spécifique. Cette première étape était essentielle pour mieux comprendre l’évolution de la qualité d’eau, notamment en lien avec le changement climatique, et son impact potentiel sur la biodiversité, particulièrement l’omble de fontaine. Ce projet a permis de faire dialoguer l’ensemble des acteurs locaux et des experts extérieurs sur la gestion et la conservation des hydrosystèmes et les actions à mener dans le futur pour améliorer leur qualité écologique. L’enjeu à terme est ainsi de mettre en place un suivi pérenne des hydrosystèmes de l’archipel et proposer des actions adaptées pour favoriser la reconstitution naturelle des populations d’omble et développer une activité de pêche durable. 

Beneficiaries

  • Associations et fédération de pêche.
  • Pêcheurs de l’archipel.
  • Parties prenantes locales, incluant la DTAM, l'OFB et la collectivité Territoriale.
  • Toutes les personnes intéressées par le sujet sur l’archipel ont pu avoir accès à toutes les données générées.

How do the building blocks interact?

Les quatre blocs sont complémentaires. Il est crucial d’impliquer dès la genèse du projet l’ensemble des parties prenantes (bloc 1); de réaliser un inventaire du matériel nécessaire, déjà disponibles ou qui devraient être achetés en prenant en compte le coût lié au transport et le délai (bloc 2); de planifier les activités de terrain en fonction des contraintes locales (bloc 3), et de régulièrement communiquer à travers différents réseaux et médias pour informer de l’avancée du projet (bloc 4).

Impacts

  • Ce projet a permis d’obtenir des données originales sur la qualité d’eau pour trois des principales rivières et trois des principaux étangs de l’archipel où l’omble de fontaine est présent. Ces données serviront de base pour suivre l’évolution de la qualité d’eau au cours du temps, notamment en lien avec le changement climatique qui est très visible sur l’archipel. De plus, la qualité physique des cours d’eau a été déterminée, permettant de mettre en évidence des impacts anthropiques sur certaines rivières, notamment une dégradation des berges et la présence d'embâcles. 
  • Ce projet a permis de recruter une personne pour un an ayant des compétences nouvelles pour l’archipel (notamment concernant la cartographie et le suivi de la qualité d’eau), qui, suite à ce projet, a décidé de s’installer sur l’archipel et travaille maintenant à la Direction des Territoires, de l'Alimentation et de la Mer (DTAM).
  • Plus généralement l’ensemble des acteurs locaux impliqués dans la gestion et la conservation de la nature sur l’archipel ont été sollicités et ont participé activement au projet que ce soit pour aider les étudiants recrutés sur le projet ou fournir du matériel. Enfin, ce projet a permis de mieux connaître l’archipel de Saint-Pierre et Miquelon, et notamment la pêche sportive à l’omble de fontaine.

Story

Fabrice Teletchea

Grâce au projet BEST, nous avons pu impliquer un nombre de plus en plus important de personnes pour nous aider à mieux gérer la pêche sportive de l’omble de fontaine et plus généralement améliorer la connaissance et la protection des hydrosystèmes de l’archipel. Nous avons notamment pu organiser un voyage d’une semaine avec cinq collègues en juillet 2022, grâce à un financement complémentaire de la plate-forme de recherche de SPM  (https://www.facebook.com/piiress.spm) et un nouveau projet de l’Office Français de la Biodiversité permettant de poursuivre le travail initié dans BEST (réouverture du plus grand étang de l’archipel à la mer, l’étang MIRANDE). Ces cinq collègues (voir la photo) sont de Gauche à droite des spécialistes de la production d’omble de fontaine en aquaponie (Jean-Baptiste LEGRAND, Guillaume BEUCHER; Echologia/Aquaponia), de la gestion des hydrosystèmes et de la pêche sportive (Olivier BRIARD, association de pêche Nivelle-Côte Basque), de la biologie des poissons (Fabrice TELETCHEA, Université de Lorraine, porteur scientifique du projet), de la pêche sportive (Bertrand JACQUEMIN, champion du monde, Vertige Fly Fishing), et des études environnementales et du suivi des poissons (Fabien CHARRIER, responsable du bureau d’étude FISH PASS).

 

Pour ces cinq collègues, c’était la première fois qu’ils venaient sur l’archipel ! Nous avons passé une semaine extraordinaire avec un temps magnifique tous les jours et de très nombreuses rencontres et parties de pêche, le tout dans une bonne humeur constante ! Suite à leur venue sur l’archipel, ces collègues, qui ne se connaissaient pas avant de venir, ont tous décidé de continuer à nous accompagner d’une part pour mieux connaître et gérer les écosystèmes et d’autre part développer une activité éco-touristique durable dans les années futures avec une interaction très forte avec les locaux.

 

Contributed by

fabrice.teletchea_42866's picture

Fabrice Teletchea Fédération Territoriale de la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique de Saint-Pierre et Miquelon, Université de Lorraine

Other contributors

Robert LANGLOIS
Fédération Territoriale de la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique
Loic PERRIN
Fédération Territoriale de la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique
Erwan DURAND
Fédération Territoriale de la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique
Gilles DROGUE
Université de Lorraine (11804)
Erdgard GUSTAVE
Université de Lorraine (11804)
Guillaume HEILIG
Université de Lorraine (11804)
Nicolas LEMAINE
Association des joyeux pêcheurs de Miquelon
Nicolas CORMIER
Société de pêche Sportive St-Pierre Langlade