Forêt comestible urbaine

Wutong Foundation
Publié: 19 décembre 2017
Dernière modification: 31 mars 2019
remove_red_eye 4526 Vues

Résumé

Plus de la moitié de la population mondiale vit en ville, ce qui génère de nombreux problèmes environnementaux et sociaux : pollution, perte de la biodiversité, faible sécurité alimentaire, etc. Notre solution consiste à planter des forêts comestibles en ville. La forêt comestible imite l'écosystème naturel d'une véritable forêt, tout en ayant l'objectif de produire de la nourriture. Nous nous sommes inspirés du modèle de Seattle Beacon Food Forest pour introduire la première forêt comestible publique de Taiwan dans la ville de Hsinchu, en coopération avec la municipalité et les gens du quartier concerné. Des "Work Party" et des ateliers pédagogiques sont régulièrement organisés pour encourager la participation citoyenne. Cette solution apporte une nourriture saine accessible à tous, une opportunité d'apprentissage holistique, et elle permet aussi de cultiver les vertus du partage. Vivre dans un écosystème urbain qui prend à la fois soin de l’homme et de la terre, c’est possible !

Classifications

Région
Asie de l'Est
Échelle de la mise en œuvre
Local
Mondial
Multinational
Ecosystème
Espaces verts (parcs, jardins, forêt urbaine)
Écosystème urbain
Thème
Accès et partage des avantages
Aménagement urbain
Cadre juridique et politique
L'intégration de la biodiversité
Santé et bien-être humain
Services écosystèmiques
Villes et infrastructures
Challenges
Dégradation des terres et des forêts
Perte de biodiversité
Érosion
Perte de l'écosystème
Gestion inefficace des ressources financières
Manque de sensibilisation du public et des décideurs
Mauvaise gouvernance et participation
Objectifs de Développement Durable
ODD 2 - Faim "zéro"
ODD 3 - Bonne santé et bien-être
ODD 4 - Éducation de qualité
ODD 10 - Inégalités réduites
ODD 11 - Villes et communautés durables
ODD 12 - Consommation et production responsables
ODD 13 - Mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques
ODD 15 - Vie terrestre
ODD 16 - Paix, justice et institutions efficaces
ODD 17 - Partenariats pour la réalisation des objectifs
Obectifs d'Aichi
Objectif 1: Sensibilisation accrue de la biodiversité
Objectif 2: Valeurs de la biodiversité intégrées
Objectif 3: Attraits réformées
Objectif 4: Production et consommation durables
Objectif 5: Perte d'habitat réduite de moitié ou diminuée
Objectif 6: Gestion durable des ressources vivantes aquatiques
Objectif 7: Agriculture, aquaculture et sylviculture durable
Objectif 8: Pollution réduite
Objectif 12: Réduction du risque d'extinction
Objectif 13: Sauvegarde de la diversité génétique
Objectif 14: Services des écosystèmes
Objectif 15: Restauration et la résilience des écosystèmes
Objectif 16: Accès et le partage des avantages tirés des ressources génétiques
Objectif 17: Stratégies de la biodiversité et des plans d'action
Objectif 18: Connaissances traditionnelles
Objectif 19: Partage de l'information et de la connaissance
Objectif 20: Mobiliser toutes les ressources disponibles

Emplacement

Hsinchu City, Taiwan Province Taiwan

Défis

Dérivé de la permaculture, le concept de forêt comestible est basé sur trois principes éthiques : prendre soin de la terre, prendre soin de l’homme, et partager les récoltes équitablement. Chacun d’eux remédie respectivement aux défis environnementaux, sociaux et économiques de notre ère. Notre solution répond aux enjeux générés par l’urbanisation, à savoir : 1/environnementaux : perte des habitats et des espèces endémiques, phénomènes climatiques extrêmes ; 2/sociaux : isolement, perte du sentiment d’appartenance, fossé des générations, vulnérabilité alimentaire, inégalités sociales, déclin de la santé physique et mentale des personnes ; 3/économiques : forte dépendance aux importations, diminution des terres cultivables disponibles, surconsommation, génération de déchets due au modèle d’économie linéaire et de propriété privée.

 

Bénéficiaires

La forêt comestible urbaine concerne toutes les parties prenantes de la ville : la communauté locale, les ONG, les organismes municipaux, les écoles, les universités, la municipalité, ainsi que le sol lui-même.

Comment les blocs constitutifs interagissent-ils entre eux dans la solution?

Les blocs constitutifs « Processus participatif », « Opportunités pédagogiques » et « Autonomie » contribuent tout trois à un système de production alimentaire durable, tout en allégeant les problèmes liés à l’urbanisation tels que l’ilot de chaleur urbain, l’insécurité alimentaire, les inégalités sociales, etc. Le bloc « Autonomie » favorise la biodiversité et une utilisation minimale de ressources et d’énergie. Le bloc « Processus participatif » garantit que la forêt comestible réponde aux besoins du plus grand nombre, tout en s’assurant également le soutien de toutes les parties prenantes. Un processus qui soit participatif dès le début permet d’une part d’obtenir des suggestions utiles et objectives de la part de toutes les parties prenantes, et d’autre part des participants impliqués potentiellement sur du long-terme. Les gens seront davantage enclins à s’impliquer dans ce projet s’ils ont aussi participé au processus de décision. Les deux premiers blocs constitutifs permettent de prendre un bon départ, tandis que le troisième bloc « Opportunités pédagogiques » permet de garantir une participation régulière, et donc « durable ».

Les impacts positifs

La forêt comestible urbaine est un modèle attractif permettant d’ouvrir les consciences et d’inspirer des actions. Une fois le projet en place, nous avons observé des changements dans le paysage urbain et dans les comportements. De multiples couches de végétation recouvrent maintenant le site, attirant les oiseaux, les insectes pollinisateurs, améliorant la qualité du sol ou encore l’infiltration de l’eau. À présent, les volontaires du voisinage participent activement à l’entretien du site, et de nombreux parents y accompagnent leurs enfants découvrir la biodiversité.

Notre solution est le fruit d’un effort commun entre citoyens, ONG, secteur privé et municipalité. La ville économise une partie de son budget dédiée à l’entretien des espaces verts, les citoyens ont accès à un espace pour jardiner et se rencontrer, et cela profite à la Terre ! Les partenariats avec des entreprises privées permettent de transformer les profits capitalistes en bénéfices partagés entre les gens et l’environnement.

Des « Work Party » et des ateliers pédagogiques sont régulièrement organisés pour inciter le plus grand nombre à participer. Les plus âgés partagent leurs connaissances, les plus jeunes apportent leur créativité tout en bénéficiant d’un programme d’enseignement alternatif. Les professeurs et les décideurs viennent trouver de l’inspiration pour reproduire cette solution ailleurs.

Histoire

Wutong Foundation

En tant qu’ONG (la fondation Wutong), notre objectif est d’ouvrir les consciences en encourageant les gens à participer à des actions respectueuses de l’environnement. Nous avons remarqué que les problèmes de la planète paraissent parfois intangibles et ennuyeux aux yeux de certains, et qu’il est donc essentiel de trouver des solutions amusantes et concrètes pour encourager le plus grand nombre à agir.

Il y a 3 ans, nous avons visité Beacon Food Forest à Seattle (USA). Il s’agit d’un jardin forêt comestible en milieu urbain, un espace public dans lequel les gens du voisinage se rassemblent pour réduire ensemble les effets du changement climatique, améliorer la souveraineté alimentaire, s’instruire, et célébrer le fait de planter aux bénéfices de toutes les espèces.

Il s’agit de la première forêt comestible publique entretenue par une centaine de volontaires, avec un financement minimal de la ville. À l’origine, ce projet était un exercice de design en permaculture mené par deux citoyens, devenus ensuite les co-fondateurs du projet. J’ai eu la chance de participer à une des Work Party organisées en Mars 2017, et de découvrir le fort lien social généré par la forêt comestible.

Nous avons rapidement compris quels bénéfices pouvait apporter un tel modèle à Taiwan. La forêt comestible publique a le potentiel de motiver les citoyens et le gouvernement à passer à l’action. En effet, ce système est presque autosuffisant, nécessite peu de moyens humains, présente un grand potentiel pédagogique et ouvre l'accès à une alimentation saine.

C’est ainsi qu’à débuté la collaboration entre Seattle et la fondation Wutong. En 2015, nous avons obtenu une bourse pour inviter les membres fondateurs de Beacon Food Forest à partager leur savoir-faire à Taiwan. La ville de Hsinchu a immédiatement accepté de lancer la première forêt comestible de démonstration sur un espace public.

Notre rôle à la fondation Wutong était de mettre en place la forêt comestible à Hsinchu. Celle-ci a été inaugurée en 2016, après environ 30 heures d’activités de sensibilisation et plusieurs réunions participatives avec les gens du quartier. À ce jour, ces derniers continuent d’entretenir le site, et de notre côté nous organisons des « Work Party » afin de faciliter l’apprentissage de nouvelles techniques.

Ce modèle est reproductible dans des parcs, des terrains vagues, des jardins ou même sur des toits. Nous espérons voir des forêts comestibles fleurir dans les villes du monde entier !

Contribué par

Jane Chen Wutong Foundation, Beacon Food Forest

Soumise par

Wutong Foundation
Wutong Foundation
Wutong Foundation
Beacon Food Forest
Beacon Food Forest