État des lieux participatif de la mangrove de Touho

Full Solution
Formation aux techniques de restauration de la mangrove
Association Hô-üt

Mis en place en Nouvelle Calédonie et financé par le programme européen BEST 2.0, le projet « Renforcement de la gestion participative et intégrée du bien UNESCO sur Touho » avait pour but de renforcer la gestion participative de la zone côtière – classée au patrimoine mondial de  l’humanité par l’UNESCO depuis 2008 – par des actions accessibles à l’ensemble de la population de Touho. L’association Hô-üt était en charge de l’application du plan de gestion patrimoine mondial, ainsi que de la mise en œuvre des actions participatives au niveau de la commune. Le projet s’est concentré sur l’écosystème mangrove, qui nous approvisionne en nourriture par la cueillette et la pêche. Cet écosystème protège par ailleurs le littoral contre les tsunamis et les cyclones, régule le climat en captant le CO2, améliore la qualité de l’eau en la filtrant, abrite des insectes pollinisateurs, possède une valeur culturelle forte, et enfin représente un intérêt économique pour le tourisme.

Dernière modification 30 Sep 2020
3863 Vues
Contexte
Challenges addressed
Montée du niveau des mers
Cyclones tropicaux / typhons
  • La formation des membres de tribus alentours (dépourvus de bagage scientifique) aux techniques (GPS notamment) et aux protocoles de restauration.
  • Assurer que les membres soient en capacité de former d’autres personnes à leur tour.
  • L’implication de la population et le soutien des autorités coutumières dans l'inventaire des espèces, et trouver des guides de terrain expérimentés pour les travaux conduits.
  • La conduite d’un inventaire, et caractériser l'état de santé de la mangrove sur une surface de 416 hectares d'accès difficile, en utilisant des moyens de transport adaptés, comme le 4x4 ou le bateau.
  • La création et l’entretien quotidien (arrosage, contrôle des parasites, etc.) d’une pépinière de palétuviers pour la restauration de la mangrove.
  • L’implication de la population dans les actions participatives de restauration de la mangrove.
  • La collaboration à distance avec un bureau d'études pour la compilation des données de terrain et pour les analyses géo-spatiales.
Scale of implementation
Local
Ecosystems
Mangrove
Thème
Réduction des risques de catastrophes
Atténuation du changement climatique
Services écosystèmiques
Restauration
Acteurs locaux
Gestion des espaces côtiers et marins
Sensibilisation et communications
Culture
World Heritage
Emplacement
Touho, Province Nord, Nouvelle-Calédonie
Océanie
Traiter
Summary of the process

Le premier bloc, « Inventaire et caractérisation de l'état de santé de la mangrove », nous a permis de faire l’état des lieux de la mangrove de la commune de Touho – y compris identifier les espèces végétales présentes et localiser les zones dégradées. Cela a permis le développement du second bloc, « Restauration de mangroves en zone dégradée », pour produire des plants de palétuviers en pépinières, et a permis de programmer la restauration des sites dégradés à partir de cartes.

Building Blocks
Inventaire et caractérisation de l'état de santé de la mangrove

Les différents objectifs du plan de gestion environnemental de la commune de Touho sont d'inventorier et de cartographier la diversité floristique des espèces de palétuviers à l'échelle de la commune, et d'identifier les mangroves dégradées. Pour cela, des membres de l’association Hô-üt ont été formés à l’identification des espèces végétales de mangrove et d’arrière-mangrove, ainsi qu’aux techniques d’inventaires et de caractérisation de l’état de santé de la mangrove. Les levés de terrain ont consisté à relever un point GPS tous les 50 mètres environ au sein de la mangrove de Touho. À chaque point, les participants ont effectué un tour à 360°, noté l’ensemble des espèces végétales présentes, et caractérisé l’état de santé de la mangrove. Les fiches de terrain complétées ont ensuite été saisies sur l’ordinateur avant d’être transférées au bureau d’étude en charge de la cartographie. Ce dernier a par la suite produit et livré les cartes de répartitions des espèces de mangrove et de leur état de santé après traitement SIG. L’association Hô-üt s’est ensuite chargée d’organiser les restituions de ce travail auprès des autorités coutumières, de la population, et des services de la province Nord.

Enabling factors
  • L’implication de la population pour les levés de terrain mangrove autour des chez eux.
  • Le soutien de la Direction du Développement Économique et de l’Environnement pour les levés de terrain et pour la mise à disposition de GPS.
  • Le soutien des autorités coutumières pour transmettre le message du projet au sein des tribus de Touho, qui a facilité son acceptation.
  • L’autonomie des membres de l’association pour assurer la collecte de données fiables.
  • La formation aux techniques d’inventaires et de caractérisation et l’utilisation du GPS.  
Lesson learned
  • S’assurer de passer suffisamment de temps au sein de la mangrove avec un guide d’identification pour se familiariser avec les espèces.
  • S’assurer de disposer de suffisamment de GPS.
  • Favoriser la formation d’équipes en binôme, comprenant un « expert » ayant suivi la formation, et une personne novice qui pourra ainsi être formée.
  • S’assurer du bon suivi du protocole de levé de terrain pour garantir la fiabilité des données.
  • S’assurer d’entrer les données de terrain au jour le jour.
  • Présenter les données sous forme de tableur pour faciliter le travail du bureau d’étude.
  • Ne pas hésiter à demander des corrections au niveau des cartes au bureau d’étude.
Restauration de mangroves en zone dégradée

L’un des objectifs du plan de gestion environnementale de la commune de Touho est de faire reconnaitre l'association Hô-üt comme un acteur compétent en matière de restauration de mangroves. Pour cela, des membres de l’association ont été formés aux techniques de restauration. Le projet de restauration a débuté par la création d’une pépinière de palétuviers au sein de la tribu de Koé. Les membres ont ensuite collecté des propagules durant la période de fructification des palétuviers, avant de placer ceux-ci dans des poches horticoles. Deux membres de l‘association Hô-üt, habitants de la tribu de Koé, étaient en charge de l’entretien de la pépinière (arrosage, remplacement des plants morts, etc.) jusqu’à ce que les plants soient assez grands pour pouvoir être transplantés. À partir des cartes de l’état de santé de la mangrove, l’association a planifié plusieurs plantations avec la population et une école de Touho. L’association a assuré le transfert des plants jusqu’aux sites de plantations, avant de préparer des trous à l’aide de barres à mine et de transplanter les palétuviers. L’une des zones restaurées a été dégradée par la coupe de bois pour la confection de maisons en chaux. Les vieux arbres étant éliminés, la mangrove a peu à peu disparue.

Enabling factors
  • La formation de l’association aux techniques de restauration
  • La création d’une pépinière de palétuviers
  • La collecte et mise en poche des propagules dans la pépinière
  • L’identification d’une zone dégradée où le recrutement naturel n’est plus assuré
  • La communication et coordination des plantations avec la population
  • Le suivi et l’entretient de la pépinière et des plantations
  • Le soutien de la province Nord dans la mise en poches des propagules
  • Le soutien des autorités coutumières de Touho auprès des tribus de la commune
Lesson learned
  • Préférer la transmission de la formation de membres à membres directement sur le terrain plutôt qu’en salle.
  • Dans la mesure du possible, favoriser la création d’une pépinière à proximité de la personne en charge de son entretien. Cette personne doit être motivée – l’entretien ne doit pas être une contrainte.
  • S’assurer que la mangrove était bien présente sur le site de restauration sélectionné avant de réaliser une plantation. Si les conditions ne sont pas propices, le succès des activités de restauration pourra être compromis.
  • Proscrire les plantations dans les cas où la mangrove révèle des signes d’auto-régénération.
  • Fixer les dates des plantations en dehors des dates des événements coutumiers (mariage, fêtes, cérémonies …).
  • Procéder à un affichage le plus près possible des dates et lieux de plantations dans les endroits les plus fréquentés.
Impacts

Ce projet a permis de former des membres de l’association Hô-üt en matière d’identification d’espèces de palétuviers et autres plantes littorales, en matière de connaissance du protocole d’inventaire, mais également en matière d’identification des techniques de restauration des mangroves, et de méthodes de plantation des palétuviers et de leur suivi.

 

Les membres de l’association ont pu former à leur tour les bénévoles et agents provinciaux lors de missions de terrain (cartographie des mangroves), ou encore transmettre ces connaissances au-delà de la commune de Touho.

 

Un des principaux résultats de l’étude menée a été l’identification des zones dégradées de mangroves, ainsi que l’identification des zones potentielles de replantation de palétuviers. Ces résultats ont permis de planifier deux sessions de plantation, avec un total de 800 palétuviers plantés sur 5 sites.

 

La restauration des zones dégradées va permettre à la mangrove de Touho de retrouver son aire de répartition d’origine, et d’ainsi prodiguer de nombreux services écosystémiques.

À terme, ce projet aura amélioré les connaissances locales des mangroves, et permis de sensibiliser la population de Touho à l’importance de préserver et de restaurer cet écosystème.

Beneficiaries

Le projet a permis de planifier la restauration des mangroves dégradées, en bénéficiant à la population locale. D’autres associations environnementales de Nouvelle-Calédonie ont bénéficié de cette expérience de restauration de la mangrove.

Sustainable Development Goals
ODD 13 - Mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques
ODD 14 - Vie aquatique
ODD 15 - Vie terrestre
ODD 17 - Partenariats pour la réalisation des objectifs
Story
Association Hô-üt
Le résultat aujourd'hui
Association Hô-üt

Le 25 septembre 2018, des membres de l’association Hô-üt étaient sur le terrain pour inventorier les espèces végétales et caractériser l’état de santé de la mangrove de Touho. Nous avions rendez-vous dans la matinée avec une habitante pour lui demander l’autorisation d’accéder à la mangrove proche de chez elle. Cette femme, âgée d’une trentaine d’années, nous a proposé de passer par son terrain pour accéder à la mangrove, et de nous guider vers le bord de mer qu’elle connaît parfaitement. Une fois sur place, elle nous a raconté une histoire de son enfance : « Quand j’étais petite, on descendait souvent à la mer avec Papa et mes frères et sœurs pour se baigner et pêcher. Si l’un de nous avait fait des bêtises, la punition était de ramasser les propagules des palétuviers le long de la plage et de les repiquer pendant que les autres s’amusaient. Enfant, je ne me rendais pas compte de l’importance de ce geste. Devant ces arbres, maintenant que mon père est parti, je me rends compte que nos anciens étaient déjà bien conscients des bénéfices de la mangrove et que nous devons continuer à la préserver ». Cette femme regrette aujourd’hui d’avoir était trop sage à l’époque !.

Connexion avec les contributeurs