Parc National de Toubkal : des éco-gardes au sein de la communauté locale.

Parc national de Toubkal
Published: 26 May 2020
Last edited: 26 May 2020
remove_red_eye 254 Views

Summary

Compte-tenu du fait que le nombre de 3 Techniciens forestiers (Chefs de Zone) affectés à la Direction du Parc National de Toubkal (DPNT) était insuffisant pour honorer la mission de suivi des activités touristiques et de la faune sauvage, et qu'aucun recrutement n'était prévu par le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts à la Lutte Contre la Désertification pour combler ce manque d'effectifs, la DPNT a envisagé de recruter, depuis 2015, dans le cadre d'un service externalisé, des éco-gardes au sein des communautés locales, et sur la base de profils très spécifiques (ex : ancien guide de montagne, ancien braconnier).

De plus, pour être opérationnels sur le terrain, ces éco-gardes ont bénéficié de formations animées par des experts en faune/flore et l'équipe du Parc National de Toubkal afin d'identifier les espèces faunistiques prioritaires, manipuler le matériel technique mis à leur disposition et réaliser le monitoring mis en place par la DPNT.

Classifications

Region
North Africa
Scale of implementation
Local
Ecosystem
Agro-ecosystem
Forest ecosystems
Freshwater ecosystems
Pool, lake, pond
Rangeland / Pasture
River, stream
Temperate deciduous forest
Wetland (swamp, marsh, peatland)
Theme
Poaching and environmental crime
Species management
Sustainable livelihoods
Traditional knowledge
Challenges
Erratic rainfall
Increasing temperatures
Land and Forest degradation
Shift of seasons
Pollution (incl. eutrophication and litter)
Poaching
Erosion
Lack of alternative income opportunities
Lack of technical capacity
Unemployment / poverty
Sustainable development goals
SDG 8 – Decent work and economic growth
SDG 15 – Life on land
Aichi targets
Target 8: Pollution reduced
Target 11: Protected areas
Target 12: Reducing risk of extinction
Target 19: Sharing information and knowledge
Target 20: Mobilizing resources from all sources

Location

Parc national de Toubkal
Show on Protected Planet

Challenges

Le recrutement d'éco-gardes au sein de la communauté locale, via un service externalisé, a permis à la Direction du Parc National de Toubkal (DPNT) de résoudre le problème du manque de ressources humaines au sein de ses effectifs et de permettre à la communauté locale, ayant une grande connaissance du territoire, d'être activement impliquée dans la gestion et la préservation du Parc National de Toubkal, qui subit une forte pression anthropique de la part des usagers de cette aire protégée (constructions illégales, déchets, campements sauvages, braconnage) : en recrutant ainsi des éco-gardes au sein de la communauté locale, la DPNT tente de relever d'un côté un défi écologique (en réduisant les causes de dégradations de l'écosystème) et de l'autre un défi socio-économique en proposant une source de revenus alternative intéressante (métier "vert" rémunéré au SMAG, protection sociale) permettant la réduction de l'exode rural et une contribution effective de la communauté locale.    

Beneficiaries

Ce recrutement d'éco-gardes bénéficient en priorité à des habitants de la zone périphérique du Parc National de Toubkal (PNTb) mais également à la Direction du PNTb.

How do the building blocks interact?

Afin que la communauté locale puisse renforcer les effectifs de la Direction du Parc National de Toubkal sur le terrain, il est d'abord nécessaire de former les personnes identifiées et proposées par les Chefs de Zones du Parc aux postes d'éco-gardes : formation à l'identification des espèces prioritaires, à la manipulation de matériel technique, au remplissage des fiches d'observations.

Puis, lors de la mise en oeuvre des opérations de prospection de terrain par ces éco-gardes locaux, la DPNT vérifie que les fiches de collecte de données sont correctement renseignées et adaptées aussi bien à l'observateur qu'à la base de données que la DPNT souhaite développer. Des réajustements ont parfois été nécessaires.

Après 3 à 4 ans de mise en oeuvre, il s'est finalement avéré nécessaire de revoir le système de collecte de données qui n'était pas assez adapté au niveau d'étude des éco-gardes locaux et trop fastidieux en termes de centralisation et synthèse des données : une application mobile développée à partir du logiciel CyberTracker permettrait ainsi de résoudre ces lacunes. Nous le tenterons à partir de la fin octobre 2019.

Impacts

Depuis la mise en place d'opérations de patrouilles menées par les éco-gardes locaux, on peut déjà noter, par exemple, une diminution du temps de réaction entre le constat d’une infraction dans la zone centrale du Parc National de Toubkal (PNTb) et l’établissement du procès-verbal (ces éco-gardes étant constamment sur le terrain et en contact permanent avec les Chefs de Zone du PNTb), une baisse du nombre de nouvelles constructions illégales ou de la pêche illégale au niveau du Lac Ifni.

Par ailleurs, une base de données d’observations de la faune sauvage a été établie et ces éco-gardes ont participé (et participent encore) activement à la lutte contre le braconnage et à la mise en œuvre d’actions de conservation (ex: renforcement alimentaire pour le Gypaète barbu).

Face à ces résultats encourageants et afin également d’améliorer le contrôle et la surveillance sur le territoire du PNTb, la DPNT envisage de renforcer l’effectif des éco-gardes, sur des sites et des périodes critiques, en passant de 8 à 22 éco-gardes (!) à partir du mois d'octobre 2019.

Story

Parc national de Toubkal

Depuis 2016, la Direction du Parc National de Toubkal (DPNT) forme des hommes de la communauté locale au suivi de la faune sauvage. Parmi ces éco-gardes, certains ont montré plus d'aptitudes que d'autres à l'apprentissage de ce nouveau métier, développé sur le territoire du Parc.

Cela a été le cas, par exemple, pour deux anciens guides de montagne, qui se sont révélés être de vrais passionnés de faune, mais également de photographie.

En effet, il était très difficile d'obtenir des images de qualité de Mouflons à manchettes ou de Gypaètes barbus observés dans la zone centrale du Parc National de Toubkal (PNTb) : et pourtant, c'est grâce à ces 2 éco-gardes locaux que nous avons pu, enfin, alimenter notre base de données de photographies, prouvant la présence de ces 2 espèces menacées d'extinction, emblématiques du Parc.

Et mieux encore : bien que ces 2 éco-gardes locaux aient quitté leur poste au sein de la DPNT pour reprendre leur activité de guides de montagne, ils continuent à nous envoyer des photographies de Mouflons ou de Gypaètes rencontrés lors de leurs randonnées en plein coeur du Parc National de Toubkal !

Contributed by

Soraya Mokhtari Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification, Maroc.

Other contributors

Consultant indépendant