Utilisation d'un drone pour compléter la cartographie des petits fonds de la Réserve

Publicado: 06 Marzo 2020
Última edición: 06 Marzo 2020

La faible profondeur près de la côte exclu l’utilisation du sonar dans ces zones qui disposent d’une transparence de l’eau suffisante pour permettre la télédétection. Afin de compléter la cartographie des petits fonds côtiers lors de ce suivi, l’utilisation d’un drone Phantom 4MD lors d’une sortie a permis une interprétation claire de la zone de Peyrefite en termes de posidonie, notamment par la faible profondeur. Une seconde sortie a permis l’obtention d’autres orthophotos le long de la côte « des Tynes ». Par manque de temps et à cause de mauvaises conditions météorologiques, la zone de Pin Parasol ne bénéficie pas d’orthophotos. L’utilisation du drone a permis l’obtention d’une orthophoto faisant apparaître avec précision des herbiers ou matte morte par transparence de l’eau.

Classifications

Categorías
Colecta de datos de línea base y monitoreo
Comunicación, divulgación, y construcción de conciencia
Evaluación, medidas de efectividad y aprendizaje
Escala de aplicación
Local
Fase de la solución
Monitoreo

Factores favorables

Le choix d’utilisation de ces systèmes est dû aux caractéristiques des sites d’études. La côte des Albères possède une transparence de l’eau considérée comme étant  l’une des plus faibles de la Méditerranée. L’utilisation combinée de ces trois systèmes de surveillance a permis l’obtention des données surfaciques des différents lieux et ainsi de déterminer leur évolution. La connaissance de la zone a également favoriser le bon déroulement du suivi.

Lecciónes aprendidas

Il est nécessaire d'adapter le matériel aux différentes conditions de la zone d'étude. Pour ce suivi, la combinaison des 3 équipements a été validée pour 2 des 3 sites. En effet, le troisième site où l'herbier était le plus profond n'a pas permis l'utilisation du drone. Toutefois, les 2 autres moyens couplés à des vérités terrains ont permis d'obtenir des résultats très satisfaisants et complémentaires.