Cartographie participative d'herbiers marins pour la conservation de la biodiversité et pour une pêche durable

Julien Sémelin
Publié: 09 septembre 2020
Dernière modification: 09 novembre 2021
remove_red_eye 2081 Vues

Résumé

En Afrique de l'Ouest, comme dans de nombreux autres endroits du monde, les ressources marines et côtières ont un besoin urgent d'être préservées. Lorsqu'elles sont établies et gérées en collaboration avec les communautés locales, les aires marines protégées (AMP) peuvent contribuer à la conservation des écosystèmes afin de mieux soutenir le statut socio-économique et les moyens de subsistance des communautés. Dans l'AMP de Joal-Fadiouth (Sénégal), les approches communautaires telles que la cartographie participative des herbiers marins renforcent la légitimité des actions de conservation en s'appuyant sur les connaissances des pêcheurs locaux, et aident à sensibiliser aux interrelations écosystèmiques qui sont importantes pour la pêche commerciale et pour les communautés qui en dépendent. Cette solution a été développée conjointement par la Fondation FIBA (aujourd'hui Fondation MAVA) et le Comité de gestion de l'AMP de Joal-Fadiouth. 

Classifications

Région
Afrique occidentale et centrale
Échelle de la mise en œuvre
Local
Ecosystème
Herbiers marins
Écosystèmes marins et côtiers
Thème
Accès et partage des avantages
Acteurs locaux
Connaissances traditionnelles
Culture
Gestion des espaces côtiers et marins
Gouvernance des Aires protégées et conservées
Moyens d'existence durables
Pêche et aquaculture
Services écosystèmiques
Défis
Récolte non durable, y compris la surpêche
Manque de capacités techniques
Manque de sensibilisation du public et des décideurs
Mauvaise surveillance et application de la loi
Objectifs de Développement Durable
ODD 14 - Vie aquatique
Obectifs d'Aichi
Objectif 6: Gestion durable des ressources vivantes aquatiques
Objectif 11: Aires protégées et conservées
Objectif 14: Services des écosystèmes

Emplacement

Joal, Thiès, Senegal

Défis

Les pêcheurs de Joal-Fadiouth avaient clairement exprimé leur désir de réaliser eux-mêmes la cartographie de leurs herbiers marins et de limiter au maximum l'implication des acteurs internationaux. Cependant, en raison de la turbidité de l'océan autour de Joal-Fadiouth, les images satellites se seraient avérées difficiles à analyser et auraient en outre nécessité le soutien d'experts en SIG. Seul un exercice de cartographie in-situ a donc pu correspondre aux conditions des pêcheurs. À cet égard, le principal défi auquel les pêcheurs ont dû faire face était le manque d'équipement de plongée complet. Heureusement, à l'époque, le bureau de l'Institut français de recherche et de développement (IRD) à Dakar testait différentes pinces pour la collecte d'échantillons sous-marins. L'une des petites pinces de l'IRD a donc été testée et reproduite afin de recueillir des échantillons d'herbiers marins à des profondeurs que les pêcheurs ne pourraient pas atteindre avec leurs seuls masques de plongée.

Bénéficiaires

Les bénéficiaires sont les pêcheurs locaux de Joal-Fadiouth, qui profitent directement des herbiers marins en bonne santé et des services écosystémiques essentiels qu'ils fournissent à la pêche, notamment les habitats de nurserie et d'alimentation.

Comment les blocs constitutifs interagissent-ils entre eux dans la solution?

Les quatre blocs de construction se complètent de manière consécutive. La création de l'AMP communautaire a fourni la base de la participation et de l'autonomisation des pêcheurs, ce qui a contribué à sensibiliser et à créer un sentiment d'appartenance parmi les pêcheurs qui n'ont pas participé aux activités de cartographie participative. Cela a par ailleurs renforcé la gestion adaptative de l'AMP et a accru la légitimité de certaines des réglementations mises en œuvre. Si la combinaison de ces éléments a fortement contribué aux résultats positifs de chacune de leurs actions, celles-ci peuvent également être reproduites indépendamment dans d'autres contextes.

Les impacts positifs

La mise en œuvre de cette solution s'est avérée bénéfique pour les herbiers marins en augmentant leur niveau de protection dans l'AMP de Joal-Fadiouth. Cela a permis d'accroître leur capacité à fournir des services écosystémiques à long terme, qui sont non seulement essentiels au maintien des moyens de subsistance des pêcheurs locaux, mais qui sont également importants pour l'atténuation du changement climatique. D'autre part, la solution a également eu un impact positif direct sur les pêcheurs. D'une part, les pêcheurs ont été responsabilisés par les activités de cartographie participative et, d'autre part, la communauté des pêcheurs au sens large a pu participer aux différentes activités de sensibilisation et comprend désormais mieux l'importance de la santé des herbiers marins pour la prospérité des activités de pêche.

Histoire

Julien Semelin

"Pour une fois, le travail a été effectué localement par les membres de l'aire marine protégée. Cette initiative de cartographie a été initiée par les pêcheurs. Nous avons été soutenus, mais nous avons effectué les travaux avec une pince de notre propre fabrication. Il est important de montrer que nous pouvons faire les choses par nous-mêmes, sans attendre que tout vienne de l'extérieur. Cette cartographie nous a permis de mieux comprendre notre AMP, de sélectionner des zones pour les récifs artificiels et de proposer des mesures de gestion adaptées". C'est ainsi qu'Abdou Karim Sall, le charismatique président du comité de gestion de la MPA de Joal-Fadiouth, décrit la cartographie participative des herbiers marins réalisée par l'AMP en 2012. 

 

L'AMP de Joal-Fadiouth a été créée en 2004 par le gouvernement sénégalais dans le but de conserver la biodiversité et d'améliorer les rendements de la pêche et les avantages socio-économiques qui en découlent pour les pêcheurs artisanaux locaux.

 

Abdou Karim Sall, originaire de Joal-Fadiouth, est depuis longtemps conscient du rôle important que jouent les herbiers marins florissants pour les espèces de poissons commercialement importantes. Les utilisateurs des ressources locales, comme M. Sall, sont souvent les meilleurs gardiens de leur environnement. L'implication des pêcheurs locaux dans la cartographie des herbiers marins a donc permis d'utiliser leurs meilleures connaissances au quotidien, tout en leur donnant l'occasion de sensibiliser la population au rôle essentiel des herbiers marins pour les espèces de poissons dont ils dépendent pour leur subsistance.

Contribué par

Portrait de julien.semelin_38928

Julien Semelin MAVA Foundation

Soumise par

MAVA Foundation