Programme de lutte contre l’ensablement dans le bassin du Niger

PAPBio/UICN-PACO
Published: 11 January 2021
Last edited: 11 January 2021
remove_red_eye 125 Views

Summary

La fixation des dunes a été réalisée par la combinaison des méthodes mécanique et biologique.

La méthode mécanique a consisté en l’érection de palissades en matériel végétal (tiges, herbes, branches, etc.) en quadrillage serré et en bandes d’arrêt. Quant à la méthode biologique elle a consisté à l’installation d’une végétation dans les quadrats.

Des plans de gestion simplifiés ont également été élaborés pour organiser une gestion plus consensuelle de ces sites qui sont souvent collectifs.

 

Classifications

Region
West and Central Africa
Scale of implementation
National
Ecosystem
Desert ecosystems
Hot desert
Theme
Adaptation
Biodiversity mainstreaming
Disaster risk reduction
Erosion prevention
Gender mainstreaming
Geodiversity and Geoconservation
Habitat fragmentation and degradation
Indigenous people
Infrastructure maintenance
Local actors
Mitigation
Not listed
Outreach & communications
Protected area governance
Protected area management planning
Restoration
Science and research
Species management
Sustainable financing
Sustainable livelihoods
Traditional knowledge
Urban and Disaster Risk Management
Resilience and disaster risk management
Territorial and spatial development
Challenges
Desertification
Land and Forest degradation
Loss of Biodiversity
Ecosystem loss
Lack of access to long-term funding
Changes in socio-cultural context

Location

Niger
Show on Protected Planet

Impacts

Les deux méthodes citées plus haut et la mobilisation des populations a permis de fixer une superficie totale de 15,921 Ha de dunes favorisant ainsi l’augmentation du fourrage, l’enrichissement du pâturage et la protection de terres agricoles situées le long du fleuve.

Nous avons appris de cette expérience que la démarche participative joue un rôle primordial pour la durabilité et la capitalisation des expériences des différentes parties prenantes impliquées dans la mise en oeuvre du projet. 

La responsabilisation accrue des populations a engendré un changement de comportement dans la gestion des ressources naturelles et des initiatives autonomes de protection des sites.

Contributed by

Programme PAPBio Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN)

Other contributors