Utilisation de l’Outil IMET pour l’identification des priorités d’aménagement de la forêt inter-communale de Ngog-Mapubi Dibang

Full Solution
Photo 1 (Njal Njock Simon, Utilisation de l’Outil IMET pour l’identification des priorités d’aménagement de la forêt intercommunale de Ngog-Mapubi Dibang /STGA-CA-1831, Photo de famille atelier de remplissage à Ngog-Mapubi, Janvier 2022 )
Njal Njock Simon

Pour  permettre la conservation dans la Région du Centre Cameroun des témoins  de la forêt guinéenne basse, Cameroon Environmental Watch (CEW) a, pendant 10 années, grâce à l’appui de plusieurs donateurs dont l’Union Européenne,  oeuvré pour le classement en forêt intercommunale d’un massif forestier de 14107 ha au profit de 2 communes voisines relevant de 2 obédiences politiques différentes et rivales. Depuis le classement par décret no 2018/4175 du 29 Mai 2018, des moyens sont  recherchés pour la réalisation d’un plan d’aménagement. La présente initiative financée par BIOPAMA s’est proposée de réaliser, pour la toute première fois au Cameroun, une évaluation IMET  dans une forêt communale (en dehors des aires protégées classiques) dans le but d’identifier les priorités d’aménagement  préalablement à l’élaboration du plan d’aménagement. L’IMET, utilisé comme outil de dialogue  a permis  d’identifier 3 axes d’actions prioritaires.

Dernière modification 24 May 2023
973 Vues
Contexte
Challenges addressed
Inondations
Dégradation des terres et des forêts
Perte de biodiversité
Utilisations conflictuelles / impacts cumulatifs
Érosion
Perte de l'écosystème
Braconnage
Gestion inefficace des ressources financières
Manque d'accès au financement à long terme
Manque d'autres possibilités de revenu
Changements dans le contexte socio-culturel
Manque d'infrastructures
Manque de sensibilisation du public et des décideurs
Manque de capacités techniques
Mauvaise surveillance et application de la loi
Mauvaise gouvernance et participation
Conflit social et troubles civils
Chômage / pauvreté

L’application de l’outil IMET à l’évaluation de la forêt communale était déjà en soit un grand défi étant donné que l’IMET s’applique généralement aux aires protégées classiques.

A cela s'ajoute la nécessité de mettre en dialogue deux communes appartenant à des obédiences politiques différentes et concurrentes.

Enjeu environnemental : problématique de la gestion durable du massif forestier de NgogMapubi/Dibang

Enjeux socio-économiques : Le massif a un potentiel pour le développement socio-économique y compris touristique. Les populations souhaitent que le processus de valorisation soit effectif.

Beneficiaries

Communes, élus locaux, autorités administratives et traditionnelles, groupes de femmes, guides locaux, communautés de Dibang et de Ngog-Mapubi y compris le personnel technique des mêmes communes.

Scale of implementation
Local
Intranational
Ecosystems
Forêt de feuillus tropicaux
Thème
Accès et partage des avantages
L'intégration de la biodiversité
Diversité génétique
Fragmentation et la dégradtion de l'habitat
Gestion des espèces
Atténuation du changement climatique
Services écosystèmiques
Cadre juridique et politique
Gouvernance des Aires protégées et conservées
Acteurs locaux
Connaissances traditionnelles
Gestion et Planification des Aires protégées et conservées
Gestion des bassins versants
Sensibilisation et communications
Science et recherche
Forest Management
Tourisme
Emplacement
Forêt communale de Ngog-Mapubi et Dibang, Département du Nyong et Kellé, CAMEROUN
Afrique occidentale et centrale
Traiter
Summary of the process

L’outil IMET étant nouveau pour les cibles, il a fallu commencer par la sensibilisation des populations et autorités locales sur les bienfaits d’une évaluation et sur la préparation que cela exige; Passé cette étape, rechercher les canaux potentiels par lesquels on peut atteindre les coachs IMET, préparer et lancer l’appel d’offre pour sélectionner (Coach) celui qui pourra conduire l’exercice. Ensuite, il était question de créer un cadre administratif et technique permettant le déroulement des activités; Une disposition importante pour ce cadre a été d’adopter un système alternatif de tenue des réunions et des activités entre les deux communes pour promouvoir l’intercommunalité et l’équité; les conditions de dialogue et de débat franc étant créées, la recherche permanente du consensus a permis d’identifier les priorités d’aménagement et les domaines pour lesquels les conflits doivent recevoir une grande attention

Building Blocks
Sensibilisation des parties prenantes

Echanges avec les parties prenantes pour une mise en contexte permettant de relever le rôle de chaque acteur pour plus d’efficacité dans la mise en œuvre. Ainsi, une mission de terrain a été réalisée dans le but de rencontrer les autorités locales (Sous-préfets, et maires), l’administration locale du Ministère des Forêts et de la Faune (MINFOF), les élus locaux, les chefs traditionnels, les élites et guides locaux.

Enabling factors
  •  Une bonne  expérience historique de travail dans le site
  • L'implication pratique des personnes ressources locales
  • La réceptivité des autorités administratives, traditionnelles et des élus locaux.
  • La mise en application stricte des mesures anti-Covid 19 édictées par l'autorité administrative
Lesson learned
  • L’implication des autorités locales permet d’atténuer certains conflits
  • Il est indispensable de toucher une grande variété de parties prenantes, notamment les femmes qui maîtrisent mieux les services offerts par la forêt
  • Savoir que malgré tout il y aura toujours des personnes qui estiment qu’ils n’ont pas été impliquées ; en pratique, il est impossible de toucher tout le monde
Choix d’un coach expérimenté pour former et conduire l’exercice

Le choix du Coach IMET a été un challenge étant donné que les experts dans ce domaine se font rares. Tout en se basant sur ses procédures de gestion, CEW a suivi un  processus allant de l’appel à candidatures jusqu’à la contractualisation d’un expert IMET, Conservateur d’un parc dans le Nord Cameroun qui a bravé plusieurs fois les 700 km entre sa base et le site de mise en oeuvre.  Grâce à son expérience et sa capacité à enseigner un public adulte, l’atelier de remplissage de l’outil IMET s’est déroulé sans encombre. Organisé dans la salle des délibérations de la mairie de Ngog Mapubi, l’atelier a connu la participation d’une trentaine de personnes (Sous préfets, maires, chef de poste forestiers et chasse, conseillers municipaux, cadres communaux, représentants des populations, les membres des comités paysan forêt, les guides locaux et les chefs traditionnels des deux arrondissements). Pendant cet atelier, les échanges ont été ouverts, les équivoques et inquiétudes ont été levés et les recommandations ont été collectées.

Enabling factors
  • Il faut penser à lancer, à temps, un appel d’offre concurrentiel pour sélectionner le coach
Lesson learned

  Les Coachs ont des agendas parfois trop remplis du fait qu’ils assument d’autres fonctions importantes

  • Une fois le coach retenu, il faut discuter intensément avec lui sur le projet, la planification, les conditions minimales requises pour réaliser l’IMET, la préparation des acteurs ….
  •   Le dialogue ouvert rassure les parties prenantes de leur implication mais est souvent émaillé de phases de tension où le coach use de son expérience pour calmer le jeu
  •   A la fin, l’exercice est mutuellement enrichissant pour les acteurs/parties prenantes et aussi pour le Coach qui apprend à adapter l’outil à une forêt communale
Adoption d’un système alternatif de tenue des réunions et des activités entre les deux communes

  La forêt est censée être gérée en intercommunalité. Les deux communes étant politiquement rivales puisque appartenant à 2 obédiences politiques différentes (une gérée par le parti au pouvoir et l’autre par un parti d’opposition), il faut éviter d’organiser toutes les réunions et manifestations dans une seule commune. Chacune des communes doit pouvoir organiser et accueillir l’autre de manière alternative. La stratégie de l’alternance de tenue des réunions dans les deux communes a permis de favoriser la participation avec l'encadrement des autorités administratives et municipales.

Enabling factors
  • L’existence d’un décret de création de la forêt et la proximité géographique des deux communes qui relèvent d’un même département administratif.
  • la fierté affichée pour les acteurs de chaque commune d’avoir la responsabilité d’héberger l’activité et d’accueillir tous les autres.
Lesson learned
  •  Le système alternatif permet de veiller aux principes d’intercommunalité et d’équité
  • Ce système permet de renforcer en permanence la conscience de l’importance de la gestion durable des forêts dans les deux communes
Dialogue et identification des priorités

Cela tient à un processus suivi en plusieurs phases:

  • Une phase d’échanges avec des acteurs municipaux ;

  • Une phase de travail communautaire ;

  • Une phase d’analyse et de traitement des informations collectées ;

  • Présentation des informations collectées en atelier, échanges et intégration dans l’outil IMET chaque fois que le consensus est trouvé;

  • Restitution des résultats générés par l’IMET aux parties prenantes

Enabling factors
  • La libéralisation de la parole permettant à chaque acteur de s’exprimer même pour exprimer son mécontentement.
  • La recherche permanente du consensus
  • Le remplissage de manière transparente à l’écran quand le consensus est atteint et donnant la possibilité à tous de voir les informations insérées dans le formulaire
  • Le commentaire en plénière des graphs de présentation des résultats
Lesson learned
  • Les Coachs ont des agendas parfois trop chargés du fait qu’ils assument d’autres fonctions importantes.
  • Une fois le coach retenu, il faut discuter intensément avec lui sur le projet, la planification, les conditions minimales requises pour réaliser l’IMET, la préparation des acteurs ….
  • Le dialogue ouvert rassure les parties prenantes de leur implication mais est souvent émaillé de phases de tension où le coach use de son expérience pour calmer le jeu
  • A la fin, l’exercice est mutuellement enrichissant pour les acteurs/parties prenantes et aussi pour le Coach qui apprend à adapter l’outil à une forêt communale
Impacts

-          Découverte de l’IMET par les parties prenantes locales

-          Expérimentation de l’IMET sur Autre Aire Conservée ou gérée

-          Le Coach Conservateur de Parc National, habitué à l’IMET dans le Parc National apprend à l’adapter dans une forêt communale et trouve l’initiative originale

-          Domaines de consensus et aspects conflictuels mis en exergue

-          Les priorités d’actions et d’aménagement sont identifiées

-       Un nouveau projet a été élaboré à partir des priorités identifiées pour le suivi

Sustainable Development Goals
ODD 1 - Pas de pauvreté
ODD 2 - Faim "zéro"
ODD 3 - Bonne santé et bien-être
ODD 5 - Égalité entre les sexes
ODD 10 - Inégalités réduites
ODD 11 - Villes et communautés durables
ODD 12 - Consommation et production responsables
ODD 13 - Mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques
ODD 15 - Vie terrestre
ODD 17 - Partenariats pour la réalisation des objectifs
Connexion avec les contributeurs